TELEUTAI

 

Solo-danse de Juan Le Parc

Musique original : Eric Samack

20 mn – 1985

 

Le corps  allongé est recouvert de farine mouillé.

A l'intérieur de la matière apparaisse les esprits défunts.

Des visages élastiques se transforment.

La pâte à chair blanche se métamorphose en homoncule assis. Du batracien, du reptile, de l'humain. L'évolution des formes fait surgir un fantôme transparent. De sa bouche coule de l'encre claire. Son enveloppe écailleuse et molle laisse transparaître ses entrailles froides.

 

Loin des affres de la jeunesse, éloignée de la cité, le vieillard enroulé dans la gaze quémande le soulagement de son âme sur les chemins d'initiation de la mort.