RAW MEMORY /

Version 1.0 (mars 2009)

UNIVERS DE CURIOSITÉS CRÉE PAR JUAN LE PARC

 

Raw Memory fait partie du Cycle des Hégémonies.

Projet mutant, entre jeu vidéo onirique, théâtre de situation, danse virtuelle, générateur d'images, réseaux de textes, simulateur d'idées, environnement ludique, Raw Memory s’inscrit dans une démarche transversale entre art, science et technologie.

 

Au début il y a un cube.

Tel un sculpteur, il s’agit de faire sortir les formes de la matière. Puis les cylindres s’unissent aux cubes à la recherche de la quadrature du cercle.

 

L’espace virtuel est inspiré par la scénographie du théâtre de marionnette asiatique (No, Kabuki, Butoh, Bunraku, Wayang Kulit) avec sa représentation symbolique (montagne, pont, rivière, foret, maison…).

 

Le joueur accompli une ascension initiatique en quatre étapes puis une chute aérienne vers le jardin de mémoire.

 

Où l'on rencontre:

 

1 - La grotte de la comète de goudron.

Un hommage à la préhistoire, au cheval moteur, au pétrole et à la conquête du monde.

 

2 - L’Institut de Pérennologie.

 

Un laboratoire de procréation assisté par l'imaginaire, avec grossesse masculine et vie éternelle inclus.

 

3 - La chambre des odalisques insecticide.

Des accouplements entre des araignées en transe et des femmes hystériques.

 

4 - Le lac de Tirésias.

Une danse aquatique avec des hermaphrodites et des méduses.

 

5 - Bunker Opera Mundi (les gros et les maigres).

Une course des idiots, suivi de la soumission a l'autorité sexuelle des élus.

 

6 - La tour de Babel.

La comédie des anges déchus. Une descente aux enfers sur des airs angéliques.

 

7 - La foret rouge des horloges et des marteaux.

Pour briser la flèche du temps linéaire. A la recherche de l’arbre aux oiseaux.

 

Avec sa compagnie de poupées butoh virtuelle le "Flower Show" (hommage au ‘Pénis d'orteil’ de Matsuura),

Juan Le Parc met en scène des univers sensibles, étranges, singuliers où s'entremêlent paroles, images et musique rétro futuriste.

 

Juan Le Parc travail depuis plusieurs années sur des moteurs de rendu 3D, a la recherche d'un vocabulaire narratif immergé dans la réalité virtuelle (3D artgame, méta univers, réalité immersive).

Grâce à ces outils il crée, tel un dieu ou un démon, des univers de curiosités remplis de fantômes sociaux, d'esprits frappeurs, de monstres politiques et sexuels...

 

Ps : attention aux chausses trappe, aux voies sans issue, aux sols transparents, aux passages secrets.

 

Configuration :

Minimum: 256 MB RAM, carte vidéo 3D (32 MB), carte son, souris, clavier.

Recommandé: 1 GB RAM, 128 MB de mémoire vidéo.

Windows ME / 2000 / XP / Vista /7 et DirectX 9.0c ou plus.