CONFLUENCE

 

EXPÉDITION ARTISTIQUE / 1989.

 

Avec quelques amis artistes j’organisais en 1989 une première expédition artistique sur les contreforts de la cordillère des Andes, à la frontière de l’Argentine et du Chili. Nous avions préparé 21 sculptures en terre cuite qui représentaient d’un côté un homme et de l’autre une femme.

 

Elles furent remplies d’aliments et de graines d’origine américaine (tomate, pomme de terre, cacao, tabac...) en témoignage de la richesse et de la diversité des formes alimentaires. Sur les conseils d’un ethnologue complice, qui venait récemment de découvrir la momie d’un jeune inca, les statuettes furent, pour une meilleure conservation, scellées avec de la cire et entourées de bandelettes de coton.

 

Après plusieurs jours de pérégrination dans la montagne nous trouvâmes un lieu à la confluence de deux rivières. Nous creusâmes un trou au milieu d’une " Pirka ", cercle de pierres préincaique pour y déposer les sculptures ainsi que sept amphores de vin. Les Anges des peuples qui firent le voyage avec nous furent disposés autour d’une "Pierre de Foudre" sur laquelle nous gravâmes des pétroglyphes.

 

L’une des intentions était de créer une énigme archéologique, en laissant des traces du passage d’un groupe humain non identifié dans le temps et dans l’espace, volontairement égaré dans la montagne. Les archéologues du futur auront le loisir d’émettre toutes sortes de suppositions, d’hypothèses contradictoires.

 

Nous redescendîmes des montagnes en pensant y revenir bientôt...